20 juin 2010

Bombing (in) America !

De retour dans le Mississipi, nous retrouvons orages, moustiques, tous ces petits bonheurs qui nous ont tant manqués. Mais pour nous remettre dans le bain, rien de tel que le commencement d' une nouvelle phase : les Weps! La mission est relativement simple, sur le papier : décollage en division à quatre avions, rassemblement, transit vers la cible, passes de tir, et retour à la maison. En réalité, comme toujours, c'est beucoup plus compliqué : il faut coordonner les passes de tir de quatre avions volant très vite (450 kts) , armés, pilotés par des élèves solos ayant, somme toute, peu d' expérience... Les communications sont donc primordiales, et la réussite du vol repose autant sur la précision des tirs que sur la gestion des intervalles avec les trois autres avions.

Tout commence donc par un décollage avec intervalle de sept secondes, suivi par un rassemblement le plus rapide possible. Avec la chaleur actuelle et le poids rajouté des bombes, lavion parait presque poussif ! Sitot rassemblés, nous prenons une formation làche pour pouvoir gérer le systeme d'armes durant le transit vers la cible. Petit passage au dessus de la target, 450 kts, trim, la cible est claire, c'est parti. Le lead breake, puis chacun d' entre nous avec 8 secondes d'intervalle. Montée en chandelle vers 8000ft, on ralentit a 250kts, il faut maintenant intercepter un arc a 2,7 nm de la cible. Quelques secondes passent, il est déja tant d' armer, et de commencer le pull qui va amener le nez de l'avion vers la cible. 2.3 nm : gauchissement, les 6 tonnes de l'avion roulent souplement vers une position presque inversée, le nez vient s'aligner avec la cible. Alors tout va très vite, l'altitude diminue, la vitesse augmente, 4800 ft le checkpoint, bonne vitesse, l' angle de piqué semble un peu fort, je redresse très  légèrement, release, scan rapide de l'altitude et de la vitesse, et pull a 4G pour amener le nez au dessus de l'horizon. Un petit coup de manche, l'avion s'incline a 90 degrés,  et je vois le petit nuage de fumée blanche à l'endroit ou ma bombe a impacté .  Un petit coup d' oeil au-dessus de mon épaule gauche pour apercevoir l' avion précédent, il est à sa place, je peux donc partir en chandelle et me repositionner pour une nouvelle passe. Nous emportons 8 bombes, chaque pattern dure environ deux minutes, donc en un gros quart d'heure nous sommes prets à rassembler et à commencer le transit vers la base...

Ces vols sont donc extrèmement intenses, fatiguants, bien que courts. Mais chaque passe apporte un résultat concret, et les sensations sont au rendez vous !

Posté par guillaumelr à 17:07 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Bombing (in) America !

    à chacun son trip: l'une pédale dans le sable à 4 000 mètres, le second est ds la neige en plein mois de juin,le troisième est un marin qui passe son temps à voler.... quelle famille, finalement c'est plus reposant d'enseigner la grammaire à des petits; rien qu'à visionner le film j'en ai la tête qui tourne!!! j'espère tt de même être là pour le macaronage!!! bien affectueusement, mam

    Posté par Le Rasle, 23 juin 2010 à 13:20 | | Répondre
  • Superbe

    J'adore !!!!!!! Quelle "Chance" !!!!!!!!!!
    Sans parler du décollage et appontage sur le porte avions ... ^^
    Il faut que je cherche à quoi correspondent les infos sur l'affichage cathodique ...
    Cependant j'ai une question : les "z" sur la verrière, c'est quoi ?
    Il me semble que je n'ai jamais remarqué ça sur d'autres avions.

    Merci.

    Elise.

    Posté par Eladora, 12 mai 2011 à 03:18 | | Répondre
Nouveau commentaire